RESILIENCE vous aide à survivre au cancer avec un cœur solide

Le Contexte

L'espérance de vie croissante de la population et le développement de thérapies efficaces se traduisent par une population croissante de survivants du cancer âgés, qui présentent fréquemment des comorbidités pour développer une insuffisance cardiaque.
Les anthracyclines sont toujours le traitement de première intention pour de nombreux types de cancer, mais jusqu'à 35 % des patients qui en ont reçu développent une cardiotoxicité et une insuffisance cardiaque.

Le compromis entre le cancer et l’IC chronique représente un fardeau psychologique massif pour les patients et des conséquences économiques dévastatrices pour les systèmes de santé. Nous visons à tester l’efficacité d’une nouvelle intervention (préconditionnement ischémique distal) pour réduire l’incidence de l’insuffisance cardiaque induite par les anthracyclines. Les patients atteints de lymphome non hodgkinien ont été sélectionnés comme population cible, car il est diagnostiqué à un âge comorbide avancé chez les deux sexes.

Cela permettra également d’étudier les différences entre les sexes dans l’insuffisance cardiaque induite par les anthracyclines. Un essai clinique randomisé de phase II portant sur 608 patients sous chimiothérapie avec des anthracyclines sera réalisé. Le critère d’évaluation principal sera basé sur des examens de résonance magnétique cardiaque en série. En profitant de la population recrutée et des données recueillies, nous validerons plus avant 2 nouvelles méthodes d’imagerie par résonance magnétique cardiaque: un nouveau marqueur précoce de cardiotoxicité et une nouvelle séquence permettant une réduction massive du temps d’acquisition.

Nous étudierons également une stratégie personnalisée pour responsabiliser les patients dans l’exécution des essais cliniques, qui comprend des mesures des résultats et de l’expérience rapportés par les patients (PROM et PREM). Notre objectif final est d’atteindre le niveau du patient en mettant en œuvre la nouvelle stratégie au niveau clinique tout en ouvrant la voie à un futur essai de phase III de grande envergure. Pour cette entreprise, nous comptons sur un consortium multidisciplinaire, où différentes parties prenantes de ce processus font partie de l’étude, des scientifiques à l’industrie, et des prestataires de soins de santé (médecins et infirmières) aux patients. RESILIENCE traite de 2 des maladies non transmissibles les plus fréquentes en Europe (le cancer et l’insuffisance cardiaque), responsables d’une grande partie des dépenses de santé.

Logotipo Resilience

Êtes-vous un patient participant à RESILIENCE? Vous trouverez ici des informations utiles sur les détails de votre participation, des activités spécialement conçues pour vous. Vous pourrez également contacter les chercheurs de RESILIENCE.

Utilisez notre court formulaire pour nous contacter, notre équipe lira votre demande et vous répondra dans les plus brefs délais.